Témoignages

Que vous soyez applicateur, constructeur ou architecte, la ouate de cellulose répond aux exigences thermiques de vos clients.

Maxime Torollo, CTA (33)

Responsable de la société CTA. 

Je suis dans l’isolation des combles depuis plus d’une vingtaine d’années. J’ai utilisé durant ma carrière plusieurs types d’isolants. Je conseille à l’ensemble de ma clientèle la ouate de cellulose. C’est un produit très performant qui permet aujourd’hui d’apporter des solutions économies, énergétiques et environnementales. L’ensemble des mes clients sont très satisfaits du rapport qualité/prix ainsi que du confort de qualité de vie.

Maxime Torollo, CTA Bordeaux

Alexandre Martin, LMB Martin Frères (49)

Conducteur de travaux dans l’entreprise LMB Martin Frères à Montilliers.

L’entreprise est spécialisée dans la menuiserie, la construction bois et la charpente. Nous utilisons la ouate de cellulose depuis plus de 22 ans pour isoler nos constructions en ossatures bois car c’est un isolant très polyvalent. Nous la soufflons dans les combles perdus et l’utilisons en insufflation dans les toits, murs et planchers. Sa mise en oeuvre en vrac permet de remplir tous les volumes pour limiter les ponts thermiques et son inertie, apporte du confort aux habitants tout au long de l’année. Grâce à son bon bilan carbone, la ouate de cellulose répond parfaitement aux nouveaux enjeux de la RE2020.

Jean-Philippe Donzé, Mil Lieux (57)

Architecte co-gérant de l’agence d’architectes Mil Lieux installée à Nancy.

Nous sommes spécialisés dans les constructions passives, notamment dans la préconisation de ouate de cellulose. La ouate de cellulose possède des qualités thermiques intéressantes et un déphasage très important qui améliore la sensation de confort des habitants. Nous répondons à la norme croissante d’utilisation de matériaux biosourcés dans la construction et à la prise de conscience collective de l’urgence climatique. La fiabilité dans le temps, et la résistance au phénomène de tassement sont connues et maîtrisées, dès lors que les normes de mises en oeuvre sont respectées. Avec une vingtaine d’années d’expérience et de recul, je peux dire que la mise en oeuvre de la ouate de cellulose est l’une des plus compétitives par rapport aux isolants biosourcés. C’est l’un des isolants les mieux placés économiquement.

jean_Philippe Donzé, Mil lieux architecture, Nancy

Erwan Debreu, Artisan EGTC Isolation (31)

Passionné de courses de chiens de traîneau, j’ai découvert la ouate de cellulose au Canada où cet isolant est très majoritairement utilisé depuis longtemps. Convaincu par ses qualités, j’ai décidé de l’utiliser dans mon entreprise artisanale familiale, dans la région de Toulouse. Si la ouate de cellulose est évidemment adaptée sous des climats très froids, ce qui m’intéressait c’était d’abord sa capacité à encaisser les amplitudes de température pour rester efficace même en été pour réguler les périodes de grande chaleur que nous pouvons connaître dans le Sud de la France. Dans mon entreprise, nous ne travaillons plus qu’avec la ouate de cellulose, avec des techniques classiques de soufflage, ou d’autres plus pointues comme des techniques de projections humides haute densité appliquées sur les murs, ou des techniques d’injection haute densité pour les murs et les rampants. C’est un produit soufflé qui va s’immiscer partout et chasser le moindre courant d’air : aujourd’hui, 90% des constructions sont réalisées avec des charpentes “fermettes” * et le fait de passer sur une technique de soufflage au lieu du rouleau ou de la plaque , permet un rendement thermique nettement meilleur. La mise en oeuvre est rapide, et nous sommes capables d’isoler jusqu’à 300 m2  en une demi-journée. S’il y a des spots par exemple, nous prenons le temps de placer au préalable des protections ce qui peut rallonger le délai. Les effets sont rapides puisque 24 à 48 heures après, tout le pouvoir isolant se fait déjà ressentir, et notamment la sensation de confort. Il y a aussi la notion d’économie d’énergie dont il faut tenir compte. J’ai bien sûr isolé moi-même toute ma maison en ouate de cellulose, et je ne dépense plus qu’une centaine d’euros par an pour chauffer une habitation de 150 m2. Enfin, sur le plan professionnel, c’est très appréciable pour un artisan de travailler avec un produit qui fonctionne beaucoup par le bouche-à-oreille puisque ce sont tous ceux qui ont adopté la ouate de cellulose qui deviennent les meilleurs ambassadeurs en en parlant autour d’eux.

* Les fermes industrielles, appelées “fermettes”, sont réalisées avec des sections de bois qui supportent directement la couverture, sans chevrons et sans pannes.

Artisan Ouate Cellulose

Thomas Bonnin, Agence Quinze Architecture (35)

J’ai appelé mon agence “Quinze Architecture”, en référence au seuil de 15 kmh/an/m2, soit les besoins en chauffage d’un bâtiment PassivHaus, label allemand à très haute performance énergétique.

Il est possible techniquement de réaliser des bâtiments passifs, ne consommant pratiquement pas d’énergie, avec des isolants traditionnels, mais aujourd’hui l’attente porte sur des matériaux écologiques et biosourcés. La ouate de cellulose possède des qualités thermiques intéressantes et un déphasage très important qui va sensiblement améliorer la sensation de confort des habitants. Nous l’utilisons beaucoup désormais, tant pour des opérations de rénovations que pour de la construction neuve. Il est vrai qu’il existe désormais une demande croissante de matériaux biosourcés et une prise de conscience de l’urgence climatique.

En avançant les arguments d’une maison qui est très bien isolée, qui ne consomme rien et qui, de par ses propriétés, va être très confortable et saine, nous répondons à cette demande. D’autant que la fiabilité dans le temps et la résistance au phénomène de tassement sont établies par les études, dès lors que les normes de mise en oeuvre ont été respectées.

Enfin, l’argument économique a toujours son importance aussi. Avec l’expérience, je peux dire que la ouate de cellulose a un coût de mise en oeuvre et d’achat qui la place de façon avantageuse : lorsque l’on fait un classement par les prix, la ouate de cellulose se situe à peine au-dessus de la laine de verre, mais mieux que d’autres isolants biosourcés comme la laine de bois. C’est assurément l’isolant écologique le mieux placé sur le plan économique.

Architecte Ouate Cellulose
Besoin d’informations complémentaires concernant la ouate de cellulose ?